L'autisme féminin

butterfly-g27d475431_1920.jpg

Mes années d’expérience et ma formation dans le domaine de l’autisme m’ont

permis de comprendre les spécificités liées au genre quand on parle de TSA. 

Sous-diagnostiqué et souvent appelé « la différence invisible », les symptômes

peuvent être parfois moins évidents quand il s’agit d’une femme, mais l’impact de

cette condition reste également important. 

Les difficultés d’interaction sociale peuvent être masquées par leur fonctionnement

et leur capacité d’adaptation. Cela peut paraître également plus acceptable pour une

fille ou une femme d’être un peu plus en retrait. Les intérêts restreints sont également

plus adaptés socialement (littérature, politique, écologie...). 

Les troubles associés, comme l'anxiété, la dépression, ou les troubles du comportement alimentaire,

sont fréquents.  Ils peuvent cacher, si l'on n'est pas face à un.e professionnel.le formé.e à l'autisme,

le diagnostic de TSA. 

 

Je propose un accompagnement sur mesure pour les femmes autistes dans lequel il  sera possible

d'aborder des sujets tels que la reconnaissance et la gestion des émotions, la planification, les habiletés sociales ou l'affirmation de soi.